Aller au menu Aller au contenu
Grenoble INP
Participer : Assos, sport, culture
Ecole de référence pour la formation d'ingénieurs en génie industriel
Participer : Assos, sport, culture

Sébastien Roux, le VTT et les études au sommet !

Publié le 19 octobre 2016
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

En 3ème année à Grenoble INP - Génie industriel, Sébastien, passionné de conception, est aussi sportif de haut niveau en VTT, discipline qu’il décline en cross country, Xterra mais aussi en tandem ! Suite à sa seconde victoire consécutive en tandem au Roc d’Azur , la plus grosse course du genre au monde, nous l’avons rencontré.

roc-azur-s-roux.jpg

roc-azur-s-roux.jpg

Bonjour, tu es sportif de haut niveau en fin de cursus ingénieur, peux-tu nous dire, avec le recul, comment ce statut t’a aidé ?
Je suis sportif de haut niveau depuis mon DUT Génie Mécanique et Productique à Grenoble, pour lequel j’ai bénéficié d’un aménagement d’études avec une année supplémentaire. En école d’ingénieur, le statut de sportif de haut niveau m’a permis d’être dispensé de certains cours et de décaler des examens afin de me déplacer sur de grande compétitions ou des stages de préparation, comme pour les championnats du monde de XTerra qui se sont déroulés à Hawaï et en Sardaigne. Je bénéficie également des infrastructures et des kinés mis à notre disposition sur le campus : les massages pour la récupération physique et la salle de musculation pour le renforcement musculaire, notamment l’hiver. Il faut savoir qu’été comme hiver je m’entraine 15 à 20h chaque semaine, en plus des compétitions.

Et quelles difficultés as-tu rencontré à mener de front grandes études et compétition de haut niveau ?
J’ai rencontré quelques difficultés surtout la première année. J’ai un peu galéré à me remettre dans le bain des cours après avoir passé un mois de compétition à Hawaï. Mais mes camarades de promotion m’ont bien aidé à rattraper mon retard, surtout que, venant de DUT, j’étais moins à l’aise qu’eux dans certaines matières. Je me suis remis au pli grâce à eux et on peut dire que j’ai réussi le challenge puisque l’année dernière j'ai fini l’année parmi les meilleurs de ma filière ! Je suis donc content d’avoir progressé ainsi, surtout que la deuxième année est celle où les enseignements sont le plus spécialisé dans notre filière, pour moi Ingénierie de produits.

Peux-tu nous parler du Xterra ?
Le Xterra c’est 1500m de natation, enchaînés avec 35km de VTT et pour finir 10km de trail. J’ai commencé à m’y mettre avec des personnes de mon équipe de triathlon de Dijon single Track en 2014. J’ai donc dû m’entrainer à la nage et à la course, moi qui pensais faire une pure saison de VTT !
Finalement j’ai obtenu la 3ème place aux championnats du monde dans ma catégorie « moins de 25 ans », deux années consécutives.
En parallèle, je défends les couleurs de mon club Formateur, C2S (
Cyclisme Seyssins Seyssinet) sur les manches de Coupe de France Elite de VTT XCO, le VTT comme au JO.

Mais aussi avec tes 2 victoires au Roc d’Azur tandem, tu as un sacré palmarès !
Arriver à ce niveau est vraiment très exigent et demande pas mal de sacrifices, Je dirai que le tandem est plus technique, cela demande une parfaite coordination. Joseph est plus puissant, donc il est derrière, directement en liaison avec la roue arrière et moi, plus technique, je suis situé devant pour le pilotage. Nous avons l’habitude de nous entrainer ensemble et nous avons donc acquis une très bonne cohésion et coordination, ce qui a certainement joué pour arriver jusqu’à cette victoire.

Quels sont tes projets aujourd’hui ?

Je suis en train de réfléchir à mon PFE. Comme je suis en filière Ingénierie de produits, j’aimerais le réaliser chez un fabricant de composants de vélo, ce qui me permettrait de concilier mes deux passions : la création/conception et le vélo. J’ai la chance d’avoir des partenaires sérieux et qui s’impliquent dans mes projets : le rêve de tout sportif. Je tiens vraiment à les remercier car, sans Hope, Rohloff, BlindConcept, SR Suntour, Duke, et Baramind je n’aurais pas pu arriver jusqu’ici aujourdhui. J’envisage bien sûr de poursuivre le vélo. La saison recommence au mois de mars mais ce n’est pas pour autant que l’entrainement s’arrête. En effet, l’hiver est une phase importante avec de longues heures d’entrainement pour acquérir de la masse musculaire.

Je tiens à  remercier le service des sports et la scolarité, qui œuvrent de concert pour permettre aux sportifs de concilier études et sport dans les meilleures conditions.
Merci également aux enseignants qui trouvent toujours un moment pour nous permettre de rattraper le cours et nous mettent les ressources à dispositions. Et surtout, merci à  mes camarades qui m’aident et m’encouragent pendant les périodes chargées !


Bravo et bonne continuation !

En savoir plus sur le statut sportif de haut niveau

Crédits photos : sportograf.com
 

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Rédigé par Marie Glorion

mise à jour le 19 mai 2017

Communauté Université Grenoble Alpes
×
Afin d'améliorer la qualité de ce site et le service rendu à l'utilisateur, nous utilisons des cookies de mesure d’audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à cette fin. Pour en savoir plus