Aller au menu Aller au contenu
Grenoble INP
L'entreprise au coeur de la formation
Ecole de référence pour la formation d'ingénieurs en génie industriel
L'entreprise au coeur de la formation

Les conférences de la performance industrielle

 
Grenoble INP - Génie industriel et ses partenaires de recherche vous propose un cycle de Conférences de la Performance Industrielle (CPI). Ces conférences ont lieu à Grenoble INP - Génie industriel, 46 avenue Félix Viallet à Grenoble, le mardi de 18h à 20h plusieurs fois par an.
 
La prochaine conférence aura lieu le :
 
  • Lundi 6 février 2017 de 18h à 19h30 en amphi Gosse : "Comment concilier les avantages du Material Requirements Planning (MRP) et des flux tirés ? Comment piloter concrètement la supply chain par la demande ? "

Les plannings issus de nos systèmes MRP sont fondamentalement dépassés : les planners n’ont pas la capacité à traiter tous les messages issus du MRP, ils les retraitent dans des outils externes (Excel ….), mais ça ne suffit pas. La nervosité du système et l’effet Bullwhip le rendent instable et difficile à optimiser. La conférence présentera les points clefs de cette méthode innovante, les bonnes pratiques de mise en œuvre et une approche méthodologique.

Il en résulte des performances de taux de service et niveaux de stock insatisfaisante : trop de certains articles, pas assez de certains autres DDMRP apportent une réponse à cette instabilité dont la cause majeure est la variabilité qui se transmet tout au long du réseau de nomenclature : la mise en place de points de découplage permet de bloquer la propagation de la variabilité, le pilotage par la demande permet de stabiliser et de répondre aux besoins des clients.

Le Demand Driven MRP* (DDMRP), est une innovation majeure qui permet de concilier les avantages du MRP et ceux du flux tiré. Cette méthodologie innovante développée par Carol Ptak et Chad Smith du Demand Driven Institute a été utilisée par des sociétés aux USA et depuis 2013 en France avec des résultats impressionnants : réduction des stocks de plus de 30%, amélioration du taux de service, lissage du flux.

Le conférencier :
Denis de Boissieu : Dirigeant du Cabinet BELIER ASSOCIES qu’il a fondé en 1992, spécialisé en Optimisation des Flux et Organisation Industrielle.
En 2013, Denis de Boissieu a participé au groupe qui a introduit DD-MRP (Demand Driven MRP) en France avec l’association Fapics. Il a été l’un des premiers certifiés CDDP, et il est instructeur accrédité par le Demand Driven Institute.
 
 

Les précédentes conférences


  • Mardi 17 mars de 18h à 19h30 2015 : "La gestion des connaissances via la théorie C-K dans le cadre d'un processus de contrôle & qualité & AMDEC pour la maîtrise de la variabilité d'équipements de production "
     
Les intervenants :
- Stéphane Hubac (ST Microelectronics),
- Michel Tollenaere (Laboratoire G-Scop)
    • Mardi 13 janvier 2015 de 18h à 20h : "Gestion des opérations au sol dans les aéroports : optimisation de l'ordonnancement des décollages et atterrissages, du routage et de l'affectation des avions aux portes"
Les intervenants :
- Julien Guépet (Amadeus / G-SCOP),
- Rodrigo Acuna Agost (Amadeus)
- Olivier Briant (G-SCOP / Génie industriel)
- Jean-Philippe Gayon (G-SCOP / Génie industriel)


Résumé
de la conférence :
Grenoble INP - Phelma - Materiaux - AeronautiqueCe projet est conduit en partenariat avec la société Amadeus. L'objectif est de mieux coordonner les différentes opérations au sol, afin de réduire la congestion et ainsi augmenter la capacité des aéroports.

Nous considérons en particulier trois problèmes : l'ordonnancement des décollages et atterrissages, le routage des avions entre les pistes et les points de stationnement et enfin l'affectation des avions aux portes. Nous montrons comment modéliser et résoudre ces problèmes indépendamment. Nos méthodes sont testées sur des données réelles, issues de deux aéroports européens.

Ces trois problèmes, pris séparément, ne permettent pas une gestion optimale de la capacité de l'aéroport. Nous proposons des pistes afin d'intégrer ces trois problèmes et ainsi mieux coordonner les différentes opérations au sol.
    • Mardi 18 mars de 18h à 20h : "De l'imprimante 3D à la fabrication additive"
Les intervenants :
- Stéphane Abed (société Poly-Shape),
- Pierre-Marie Boitel (Gi-Nova / Génie industriel),
- Frédéric Vignat (G-SCOP / Génie industriel)

@ télécharger : Présentation CPI du 18/03/2014

Résumé
de la conférence :
L'impression 3D est une technique apparue dans les années 80 pour la fabrication de prototypes. Tout d'abord réservée aux matériaux plastiques, l'utilisation de matériaux métalliques a démarré dans les années 90.

Aujourd'hui, deux tendances se distinguent : l'impression 3D et la fabrication additive. Du côté grand public ou prototypage, on parle souvent d'impression 3D avec des machines accessibles (moins de 1000 €) qui permettent la fabrication de pièces en matière plastique en général par technologie FDM (fuse deposition modeling). Du côté industriel, on parle de fabrication additive et l'on réalise de manière unitaire ou en série des pièces métalliques ou plastiques. Le développement de ces technologies dans l'industrie est extrêmement rapide et implique un changement radical des modèles de conception et de production.

Pierre-Marie BOITEL, responsable pédagogique de la plateforme Gi-Nova et Frédéric VIGNAT du laboratoire G-SCOP et Stéphane ABED de l'entreprise POLYSHAPE vous feront part lors de cette conférence de leur expérience dans le domaine de la fabrication additive plastique et métallique avec des points de vue conception et fabrication.
 

  • Mardi 26 novembre de 18h à 20h, Amphi Gosse : "Logistiques en circuits courts : un enjeu de structuration du réseau et d'amélioration du revenu agricole"
Présentation powerpoint : @ télécharger

Intervenants :
- Florence REINER (Chambre d'Agriculture de l'Isère)
- Christophe CORBIERE (Conseil Général de l'Isère, service économie et agriculture)
- Laurent JOYET (Chambre Régionale d'Agriculture Rhône-Alpes)
- Eric PIOLLE (Conseiller Régional Rhône-Alpes)
- Alain BERLIOZ-CURLET représenté par Sylvie MARINO (R3AP)
- Van-Dat CUNG (Professeur, Grenoble INP-Génie industriel)
- Pierre LEMAIRE (Maître de Conférences, Grenoble INP-Génie industriel)
- Maxime OGIER (Doctorant)

Résumé :
Un des problèmes majeurs de l'agriculture française est le manque de revenus pour les producteurs. Sur les dernières décennies, ils ont été encouragés à produire de plus grandes quantités, tandis que leur prix de vente diminuait. Cependant, il existe actuellement sur certains territoires (1) une offre avec des exploitations de taille moyenne dont les produits sont variés et de qualité, et (2) des bassins de consommation importants où la qualité et la traçabilité des produits est recherchée. Ainsi, l'idée a émergée de connecter localement cette offre et cette demande. On parle alors de circuit court (et/ou) de proximité. Leur enjeu principal est d'améliorer la captation de valeur au bénéfice de la production.

La caractéristique des circuits courts est la commercialisation des produits soit en vente directe, soit en vente indirecte à condition qu'il n'y ait qu'un seul intermédiaire. Les producteurs doivent donc prendre en charge une plus grande part de la commercialisation des produits, ce qui n'est pas leur cœur de métier. Il se pose donc inévitablement la question de l'organisation du réseau de distribution de ces produits ainsi que les coûts logistiques induits.

Cet exposé présentera quelques problèmes logistiques en Circuits Courts que le laboratoire G-SCOP et l'école de Génie industriel ont eu l'occasion de traiter pour les institutions départementale ou régionale.
 
 
  • Mardi 1er Octobre de 18h à 20h, Amphi Gosse : "Communautés R&D Online quelques repères et analyses



par Marie Fraslin (consultante indépendante)et Eric Blanco ( Laboratoire G-SCOP).

"Comment mettre en place des communautés globales pour assurer une collaboration efficace ? "
Beaucoup d'entreprises déploient actuellement des outils collaboratifs divers (forum, réseaux sociaux d'entreprise, wiki etc.. ) pour faciliter l'échange de pratiques et de connaissances au niveau global.
En effet, le partage de connaissances entre les équipes centrales et locales évolue d'une logique de transfert à une logique plus collaborative permettant d'intégrer l'ensemble des compétences des équipes distribuées.
L'étude menée chez Alstom Power Hydro a permis d'analyser les interactions sur plusieurs forums de Communautés dans le périmètre R&D. Cette étude propose des éléments de diagnostic préalable permettant de qualifier la communauté que l'on souhaite instrumenter en ligne. A travers l'étude des échecs et des succès, une grille d'analyse est proposée permettant d'évaluer la capacité d'un collectif à collaborer en ligne.
A plus long terme, des outils d'analyses sont proposés pour qualifier la nature des échanges et esquisser des mesures de performances de ces communautés."


  • Mardi 4 juin 2013, de 18h à 20h , Amphi Gosse : "Gestion des opérations en prestation logistique : le cas des Ressources Humaines"


par Ludovic Guillon (Yusen Logistics), Gülgün Alpan et Anne-Laure Ladier (laboratoire G-SCOP)
Dans le secteur de la prestation logistique, la main d'œuvre est la ressource la plus cruciale. Pour assurer une bonne capacité d'adaptation face à des volumes d'activités très variables, comment planifier au mieux l'activité d'opérateurs et d'intérimaires dont les horaires sont flexibles?

 
  • Mardi 19 mars 2013, de 18h à 20h : "Evaluer la performance d'une relation client-fournisseur en conception collaborative : la démarche Praxis"

par Marie-Anne le Dain (G-SCOP), Sandra Chériti (Thésame), Pierre Chappaz & Françoise Saint André & Dominique Amen (Schneider Electric)

Dans de nombreux secteurs, les fournisseurs jouent un rôle de plus en plus important dans les activités de développement de nouveaux produits (DPN). Ils apportent un savoir-faire sur des technologies qui sont la plupart du temps non maîtrisées en interne. Toutefois, cette intégration pour qu'elle soit bénéfique soulève la question de comment construire et piloter une telle collaboration en conception. En termes de construction de la relation, quelles sont les aptitudes attendues par chacun des partenaires pour mener à bien le projet de co-développement ? En matière de pilotage pendant le projet, comment évaluer la contribution de chacun à la performance du projet et identifier les points à améliorer ? La démarche PRAXIS développée en partenariat avec 6 industriels (Biomérieux, Bosch Rexroth, NTN SNR, Salomon, Schneider Electric et Somfy) apporte des outils opérationnels d'évaluation pour répondre à ces questions.

 

  • Mardi 15 janvier 2013 : "Le Process control, collecter des données pour agir"


par Stéphane Hubac (STMicroelectronics) et Michel Tollenaere (laboratoire G-SCOP)
L'industrie micro-électronique fonde une bonne part de sa compétitivité sur la rapidité des montées en volume lors de l'introduction de nouveaux produits. Dans ce contexte, l'exploitation des données collectées sur les produits et sur les machines est incontournable pour l'ajustement des paramètres de production, pour la maintenance prédictive, enfin pour le "design for Manufacturing".


  • Mardi 20 novembre 2012 : "La résilience des systèmes qualité"

Rédigé par Marie-Brigitte De Mathan

mise à jour le 27 janvier 2017

Cellule Relations entreprises

  • Pierre Chevrier
Responsable de la Cellule Relations Entreprises

  • Gestion administrative
Tel +33 (0)4 76 57 47 95
gi.entreprises@grenoble-inp.fr

Cellule Relations entreprises

Communauté Université Grenoble Alpes
×
Afin d'améliorer la qualité de ce site et le service rendu à l'utilisateur, nous utilisons des cookies de mesure d’audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à cette fin. Pour en savoir plus