Aller au menu Aller au contenu
Ecole de référence pour la formation d'ingénieurs en génie industriel

> faits_marquants

La recherche en génie industriel à Grenoble: origines et développements

Mis à jour le 5 novembre 2010
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Yannick Frein, directeur du laboratoire G-SCOP, retrace ici le développement original de la recherche interdisciplinaire sur les systèmes de production depuis son arrivée à Grenoble il y a maintenant 15 ans

Activité dans un laboratoire

Activité dans un laboratoire

J'ai été recruté professeur à l'école de Génie Industriel en Septembre 1994. Le profil du poste (automatique-productique) correspondait à ma formation et mes expériences passées d'enseignement-recherche, et le challenge de créer un laboratoire de recherche associé à l'école était passionnant. Depuis une quinzaine d'années, j'ai principalement contribué au développement de la recherche liée à l'école. La création du laboratoire GILCO Gérard Cognet souhaitait fortement la création d'un laboratoire spécifique à l'école de Génie Industriel, regroupant les enseignants-chercheurs du domaine dit des Sciences pour l'Ingénieur (SPI), facteur essentiel à ses yeux dans le développement de l'école dont il était directeur et du Génie Industriel plus généralement. Il m'a confié la mission de porter ce projet. L'école de Génie Industriel comprenait à l'époque moins de 10 enseignants-chercheurs. Ces personnes étaient en général affectées à des laboratoires du site de leur discipline d'origine (3S-CI, ARTEMIS, LAG,...) et développaient leur recherche dans le cadre du GSIP (Groupement Scientifique Interdisciplinaire en Productique - GdR CNRS 895). La création d'un tel laboratoire fortement pluridisciplinaire n'allait pas de soi et il a tout d'abord fallu convaincre le conseil scientifique de l'INPG de créer une jeune équipe INPG. Ce fut l'objet d'un point du conseil scientifique du 14 Mars 1996. Le dossier a ensuite été soumis au ministère, après une expertise demandée par l'INPG à Jacques Descusse. Le dossier a été évalué favorablement et le laboratoire créé comme Jeune Equipe du ministère de la recherche au 1er Janvier 1997.  Le laboratoire s'est tout d'abord appelé pendant quelques mois GINCO (Gestion Industrielle et Conception) mais GINCO était aussi le nom d'un programme de recherche dirigé par le président de l'Université Stendal sur la ville alpine (GINCO signifiait : Grenoble, Innsbruck, Nagano, Chambéry and Others !) et nous avons alors décidé de nous appeler GILCO (Gestion Industrielle, Logistique et COnception). Porteur du projet j'en ai naturellement pris la direction.      Développement du laboratoire GILCO GILCO a donc été Jeune Equipe du ministère en 97-98, puis équipe d'accueil de 99 à 02, renouvelé de 03 à 06. Le laboratoire s'est progressivement développé notamment grâce au soutien sans faille des directeurs successifs (Gérard Cognet, Serge Tichkiewitch puis Henri Tiger). Ce développement a de fait accompagné le développement de l'école et les recrutements associés. D'une quinzaine de personnes tout compris initialement (dont 7 enseignants-chercheurs) lors de son démarrage, le laboratoire a atteint environ 45 personnes en 2006 (dont quinze enseignants-chercheurs). GILCO est devenu progressivement un acteur important du site Grenoblois notamment dans le cadre de l'Institut de la Production Industrielle et des organisations (IPI) et progressivement auprès de la communauté nationale. Création d'un laboratoire de site sur les systèmes de production La montée en puissance de la recherche sur les systèmes de production, au laboratoire GILCO bien sûr, mais aussi dans les laboratoires 3S-pôle Conception Intégrée, LAG-équipes productique, Leibniz-équipes recherche opérationnelle notamment a progressivement fait émerger l'idée d'un regroupement de l'ensemble de ces forces du site grenoblois. Les tutelles Grenoble INP et CNRS ont émis des messages dans ce sens et la communauté regroupé à Autrans en 2002 lors d'un colloque IPI a décidé de lancer une démarche pour analyser la faisabilité d'un laboratoire "Systèmes de production" sur Grenoble. Cette démarche s'est trouvée confortée par la réorganisation de grande envergure des laboratoires de recherche sur le site grenoblois préparée pour le plan quadriennal 2007-2010. A ainsi démarré une intense période de séminaires inter-équipes, de rédaction de rapports, de journées scientifiques,... Elle a conduit à définir un périmètre d'un nouveau laboratoire allant de la conception de produits à la gestion des systèmes de production en s'appuyant sur de fortes compétences en optimisation. Nous avons convaincu nos tutelles locales (Grenoble INP et UJF) d'appuyer notre démarche et le dossier du laboratoire G-SCOP (Laboratoire des Sciences de la Conception, l'Optimisation et Production de Grenoble) a été envoyé au CNRS et au ministère à l'automne 2005. Le CNRS a appuyé notre démarche en reconnaissant le laboratoire tout d'abord comme FRE puis suite à une évaluation mi-parcours comme UMR CNRS en Janvier 2009. Le laboratoire G-SCOP G-SCOP est donc un laboratoire de site regroupant la très grande partie des forces grenobloises STIC-SPI en recherche sur les systèmes de production. Il s'appuie sur 10 composantes d'enseignement (Grenoble INP et UJF). Il a un lien privilégié avec la nouvelle école de Génie Industriel (nous sommes sur le même site et 50% environ des enseignants-chercheurs sont de l'école Génie Industriel). G-SCOP comprend à ce jour 150 personnes environ hors stagiaires (dont 53 enseignants-chercheurs et 6 chercheurs CNRS, environ 60 doctorants, 15 personnels techniques et administratifs et de nombreux post-docs, invités,...). G-SCOP est fortement pluri-disciplinaire (automatique des systèmes à événements discrets, génie mécanique, recherche opérationnelle et optimisation combinatoire) structuré en 6 domaines de compétence (OC : Optimisation Combinatoire, ROSP : Recherche Opérationnelle pour les Systèmes de Production, GCSP : Gestion et conduite des systèmes de production,  CC : Conception collaborative , CPP : Conception produit-process, SIREP : Système d'Information et REPrésentation multiple du Produit ). G-SCOP est la plus grosse unité de recherche française sur les systèmes de production et la seule UMR CNRS du domaine. Cela lui donne une place privilégiée au niveau français mais aussi international. Découvrir le laboratoire G-SCOP et ses thématiques de recherche [legende-image]1137658831857[/legende-image]
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 5 novembre 2010

Grenoble INP Institut d'ingénierie Univ. Grenoble Alpes