Aller au menu Aller au contenu
L'entreprise au coeur de la formation
Ecole de référence pour la formation d'ingénieurs en génie industriel
L'entreprise au coeur de la formation

> Entreprises

Le plateau-projet collaboratif comme lieu d’expérimentation pour gagner en compétences

Publié le 21 juin 2019
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In

Le 22 mai 2019, dans le cadre du plateau-projet collaboratif, des étudiants de Grenoble INP - Génie industriel ont présenté devant un jury composé de clients et d’enseignants leur solution conçue et maquettée pour répondre à une commande concrète.

Cette année encore, 80 étudiants de deuxième année en filière Ingénierie de Produits (IdP) et en Master international SIE (Master in Sustainable Industrial Engineering) ont participé au plateau-projet collaboratif.

Il s’agit d’une activité de groupe organisée sur 30 sessions de 4 heures réparties sur deux semestres. Chaque groupe a pour objectif de répondre techniquement à un problème formulé par un client.

Organisé depuis 12 ans à Grenoble INP - Génie industriel, le plateau-projet collaboratif contribue tout comme les études de terrain à l’identité de l’école.  Pour la douzième édition, 14 solutions techniques correspondant à des problématiques concrètes de clients ont été validées par les industriels et l’équipe enseignante. 

Projet de groupe, lieu d’expérimentation et d’innovations pédagogiques

Au cœur de la formation de la filière Ingénierie de Produits, le plateau-projet collaboratif est un lieu d’expérimentation et d'innovations pédagogiques. Répartis dans différents groupes, les étudiants travaillent en autonomie, se coordonnent et pilotent leur projet. Une autonomie encadrée puisque les enseignants-chercheurs de l’école accompagnent les élèves. Les industriels sont également présents en tant que clients.

Le pôle S.mart Grenoble Alpes du Site Viallet ainsi que les logiciels CAO, FAO, de simulation ou encore de gestion de projet sont mis à disposition des élèves tout au long du projet. Pour Olivier Boissin, enseignant-chercheur à Génie industriel et encadrant depuis quatre ans le plateau-projet sous le volet économique : « les parties prenantes centrales sont là, le tout dans un environnement fécond, riche de ses équipements et formateur ».

Croiser les disciplines, gagner en compétences

Pour Jean-François Boujut, enseignant-chercheur à l’école Génie industriel et responsable du plateau-projet collaboratif,  « la réponse est sous forme d'un concept, matérialisé par une maquette physique et (ou) numérique, la documentation technique validant le concept. La réponse doit être cohérente avec une ébauche de business model et une approche économique du projet ».

Le projet est un lieu d’intégration et de mise en œuvre des savoirs acquis dans les cours. Le croisement des disciplines est au cœur de l’expérience, il permet selon Olivier Boissin « d'identifier un problème, d'innover, de décider, d'expérimenter-prototyper et de piloter le projet, le tout en conduisant au final un travail réflexif sur le projet conduit. Bien des compétences de l'école sont mobilisées dans cet exercice ».

A l'issue du plateau-projet collaboratif, chaque étudiant a développé les compétences lui permettant de concevoir une solution conforme à un besoin, d’utiliser des méthodes de conception et de gestion de projet, et de communiquer en interne et avec les différents acteurs d’un projet. Il comprend les pratiques et il est en mesure d’anticiper les besoins des industriels.

Une mise en pratique de compétences concrètes appréciée des étudiants

Etudiante en deuxième année de la Filière ingénierie de Produits, Fanny Aelbrecht témoigne de son expérience du plateau-projet collaboratif : « notre projet consistait en l'implémentation d'un processus de conception dans un fablab au sein même du service d'ergothérapie d'une clinique.

Nous avons appris à monter un projet avec des enjeux économiques, techniques et de communication avec les clients. On a aussi pu découvrir le milieu médical et le prototypage dans ce secteur particulier.

Le projet s'est bien déroulé, les clients étaient compréhensifs et impliqués. Il a été important de nommer un chef de projet pour être en relation directe avec les clients et pouvoir distribuer les rôles de chacun ».

Une dimension collaborative, ouverte à l’international

Si la dimension collaborative est au cœur du plateau-projet depuis ses 12 années d’existence, sa philosophie a cependant évolué. Il y a 2 ans les élèves du Master International SIE ont été intégrés au projet. Ils ont apporté une nouvelle dimension multiculturelle. Depuis, chaque groupe de travail est international et la langue de communication du projet est l’anglais.

Jean-François Boujut l’affirme : « une des finalités du projet est d’apprendre aux étudiants à gérer une équipe dans un environnement multiculturel ».

Contact : Jean-François Boujut


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In

mise à jour le 26 novembre 2019

Cellule Relations entreprises

  • Pierre Chevrier
Responsable de la Cellule Relations Entreprises

  • Gestion administrative
Tel +33 (0)4 76 57 47 95
gi.entreprises@grenoble-inp.fr

Cellule Relations entreprises

Grenoble INP Institut d'ingénierie Univ. Grenoble Alpes