Aller au menu Aller au contenu
Optimiser les performances industrielles
Ecole de référence pour la formation d'ingénieurs en génie industriel
Optimiser les performances industrielles

> L'école

4 L trop fort !

Publié le 11 février 2008
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Le compte à rebours est redoutable. Plus qu'un jour... Il manque encore un rétroviseur à l'équipage GI 422. Un détail parmi des centaines ! Comment assumer sa vie d'étudiant et la longue préparation d'une course quasi « professionnelle » qui débute par l'achat d'une Renault 4 L (de moins en moins évident de nos jours), en passant par la recherche de sponsors, la préparation de véhicules à l'épreuve des nombreux aléas du désert.

A 24 heures du départ, les moteurs ont subi les derniers réglages, les passeports les dernières formalités d'usage et les équipages ont réalisé l'ultime check-list médical. Le besoin d'adrénaline se fait sentir. La gorge se noue pour quelque
1 029 équipages du 4 L Trophy 2008, issus de 800 écoles françaises mais également de Belgique, de Suisse, des Pays-Bas, du Maroc et de Tunisie pour ne citer que les principaux pays participants. Le départ sera donné en plusieurs temps, au Stade de France à Paris et à Bordeaux. L'échappée belle se fera précisément à Algéciras, au sud de l'Espagne, où tous les véhicules du 4 L Trophy prendront le large.

Rien ne sert de conduire à vive allure, mieux vaut ignorer le compteur kilométrique et lorgner de près sa carte topo ou son road book et limiter au maximum les km parcourus. Car ce qui fait la différence sur ce Raid écolo ou éco-citoyen, c'est la capacité des 2058 pilotes et copilotes à choisir le chemin le plus court pour rejoindre un bivouac à un autre. Ce raid motorisé comporte 6 étapes au total, des dizaines d'animations, des milliers de rencontres insolites... Il incarne pour les deux milliers d'étudiants en lice une aventure humaine hors du commun qu'ont choisi de vivre huit GIens : Quentin Villecourt et Mathieu Blain, Christopher Réguillet et Nicolas Rouleux, Clément Cappai et Morgan Monchaud, Geoffrey Blanc et Bruno Gegard de HMG.

A ce stade, l'esprit n'est plus vraiment à l'optimisation et à la simulation des systèmes de production... mais plutôt à l'anticipation des aléas du désert, aux étapes d'endurance qui mettent à rude épreuve le matériel et les hommes, à l'envie de se surpasser et de partager des moments forts avec les habitants du désert marocain.

On croise les doigts pour que la mécanique de nos 4 équipages, soumises aux impitoyables lois des pistes du désert, tienne le choc jusqu'à l'arrivée à Marrakech, prévue le 22 février.


Infos : http://www.4ltrophy.com


Les équipages GI
518  Clément Cappai et Morgan Monchaud
428   Bruno Begard (HMG) et Geoffrey Blanc
226   Christopher Reguillet et Nicolas Rouleux
422   Quentin Villecourt et Mathieu Blain
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 3 mars 2008

Grenoble INP Institut d'ingénierie Univ. Grenoble Alpes