Aller au menu Aller au contenu
Optimiser les performances industrielles
Ecole de référence pour la formation d'ingénieurs en génie industriel
Optimiser les performances industrielles

> L'école

GI lance un robot pour l'égalité des chances

Publié le 2 avril 2008
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

L'école de Génie Industriel et le lycée Philibert Delorme de l'Isle d'Abeau ont uni leurs talents et leurs forces vives pour lancer une action spécifique, dans le cadre du programme ACE (ACcès aux Etudes scientifiques et à l'égalité des chances) 2008, initié par Grenoble INP.

Il s'agit d'une plate-forme d'échanges et de rencontres entre élèves ingénieurs de Génie Industriel et des lycéens en seconde.
Initié l'an dernier, le premier projet avait permis d'éclairer des lycéens encore hésitants quant au choix de leur année de 1ère. Des étudiants volontaires qui disposent ou pas de compétences particulières dans les sciences mais « qui ont besoin d'être informés, rassurés et accompagnés dans leur choix » précise un membre de l'équipe ACE.

Scientifique ou littéraire ? Telle est (l'éternelle) question...
Cette question peut très vite trouver une réponse, si l'on sait utiliser la bonne méthode, celle qui consiste à montrer et expliquer une réalisation concrète. De la conception à la réalisation.

Le Robot MindStorm sera présenté au lycée Philibert Delorme à L'Isle-d'Abeau,
jeudi 3 avril 2008, de 13 heures à 14 heures

Ce partenariat a été possible grâce à l'engagement personnel de Dominique Merdrignac, proviseur du lycée Philibert Delorme, de son adjoint Jean Broyer, du professeur agrégé de physique Louis Gillet et de Georges Colmard, professeur de mécanique à Génie Industriel.

« Cette action concrète se rapproche plus de la sensibilisation aux sciences en général que d'une opération de pré recrutement » analyse Georges Colmard, « père » du robot.

Baptisé MindStorm, le robot est équipé de 4 capteurs tactile (se sont ses mains), ultrason et visuel (ses yeux) et sonore (ses oreilles). MindStorm réagit au bruit, peut suivre une trajectoire signalée au sol, contourner des obstacles et parcourir des distances... raisonnables.

Ce projet a été financé à hauteur de 30 % par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche et 70 % par le groupe Grenoble INP.


Programme ACE

Plus d'info :
Georges Colmard
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 4 avril 2008

Grenoble INP Institut d'ingénierie Univ. Grenoble Alpes