Aller au menu Aller au contenu
Optimiser les performances industrielles
Ecole de référence pour la formation d'ingénieurs en génie industriel
Optimiser les performances industrielles

> L'école

Marc-Antoine Payrard, vice-président étudiant adjoint à Grenoble INP

Publié le 31 mars 2009
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Marc-Antoine Payrard, élève-ingénieur en 2ème année à Génie industriel, dans la filière ICL (Ingénierie de la Chaîne Logistique) a été élu vice-président étudiant de Grenoble INP le 26 février 2009.

Elève de 2ème année, Marc-Antoine Payrard n'en est pas à son coup d'essai. Elu au conseil d'administration de Grenoble INP depuis novembre 2007, il a également été pendant un an le trésorier du cercle des élèves de GI. Cet élève qui a rongé son frein le temps de sa classe prépa, s'investit activement dans l'établissement depuis son entrée dans l'école. Il occupe aujourd'hui le poste de vice-président adjoint et seconde ainsi Marc-Antoine PayrardGuillaume Perrin, le vice-président étudiant, élève de Grenoble INP - Phelma. Marc-Antoine prend le relai d'Anaïs Rios, élève à GI élue vice-présidente étudiant en 2008, portant haut les couleurs de GI !

Un vice-président chargé des "relations extérieures"

Formant un véritable binôme, les deux VP étudiants se partagent le travail, les réunions n'étant pas toujours compatibles avec les cours. A Marc-Antoine les relations extérieures avec Grenoble Universités, ou encore avec les autres VP étudiants des quatre coins de France. Guillaume Perrin se chargeant davantage des relations en interne. Les deux étudiants ont pris l'habitude de travailler ensemble depuis qu'ils sont élus au sein du Conseil d'Administration et du CEVU (Conseil des Etudes et de la Vie Universitaire) de Grenoble INP.

De nombreux projets à mener

Mais le temps qui leur est imparti est court, puisque leur mandat de vice-président prendra fin en novembre prochain. Alors si Marc-Antoine reconnaît que ce délai est un peu court, il s'est déjà attelé à la tâche.

Au nombre de leurs chantiers : promouvoir la valorisation de l'engagement étudiant au sein de l'établissement, permettre aux diplômés des écoles de Grenoble INP de garder une adresse électronique INP à vie afin de créer un véritable réseau, suivre le plan Campus et le projet GIANT.

S'ils ont des idées plein la tête, ils souhaitent également pérenniser les actions de leurs prédécesseurs : reconduire la formation gratuite aux premiers secours pour les membres des cercles des écoles, terminer la refonte du dossier de demande de subventions pour les associations étudiantes, développer les journées de prévention à l'alcool, multiplier les stands de la croix rouge pendant les week-ends d'intégration des écoles.

De nombreuses actions à mener tout en essayant de développer la communication des élus car, souligne-t-il, « nous sommes peu connus des étudiants ».

Porter la voix des étudiants

Une tâche ardue mais pour Marc-Antoine « il est important de porter la voix des étudiants au plus haut niveau. C'est aussi personnellement enrichissant. Le travail de groupe permet de confronter ses idées aux autres, car nous ne sommes pas toujours tous d'accord

Son expérience en tant que trésorier du Cercle de Génie industriel conjugué à son expérience d'élu lui permettent aussi « de bien connaître la vie étudiante à Grenoble et d'expérimenter les deux volets possibles de l'engagement étudiant : le côté associatif et le côté politique. »

 


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 7 mai 2009

Grenoble INP Institut d'ingénierie Univ. Grenoble Alpes