Aller au menu Aller au contenu
Optimiser les performances industrielles
Ecole de référence pour la formation d'ingénieurs en génie industriel
Optimiser les performances industrielles

> L'école

VPE et VPE adjoint : 2 GI'ENS portent haut l'esprit GI

Publié le 16 avril 2010
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

S’engager dans la vie étudiante est une constante pour les élèves de GI. Après Anaïs Rios VP Etudiante en 2008, Marc-Antoine Payrard vice-président adjoint en 2009, c’est au tour de Safae Benabdallah et de Nicolas Foucher de porter haut l’esprit de GI en s’investissant activement dans les instances de Grenoble INP en tant que vice-présidente étudiants et vice-président étudiants adjoint.

Depuis février 2010, Safae Benabdallah occupe la fonction de vice-présidente étudiants (VPE). Cette élève ingénieure de 2ème année à Génie industriel s'était déjà fortement investie dans la vie étudiante auprès de son prédécesseur. « Dès le mois d'octobre, j'ai succédé à Marc-Antoine Payrard en tant que VPE adjointe, raconte-t-elle. J'ai commencé à travailler en binôme avec Guillaume Perrin (NDLR : précédent VPE, élève en 3ème année à Phelma) et me suis beaucoup investie, notamment dans la préparation des élections des représentants étudiants dans les conseils. » Le fait de poursuivre le travail de Guillaume Perrin est rapidement devenu naturel.

Une organisation en béton

Outre une vingtaine d'élus, parmi lesquels six élèves de GI, répartis dans 12 pôles, avec pour chacun d'eux un chargé de mission, elle s'est entourée de deux vice-présidents adjoints qui l'aident à mener de front les nombreux chantiers liés à sa fonction. Une organisation en béton déjà mise en place l'an dernier. Car, si Safae s'investit corps et âme dans son mandat, elle ne perd pas de vue ses études : « Notre objectif est d'être le plus organisé possible avec depuis cette année deux VPE adjoints pour ne pas pénaliser nos études. » Un leitmotiv chez cette étudiante.

Une relation de confiance entre le VPE et ses deux adjoints

Une telle organisation repose donc sur une véritable relation de confiance entre les trois VPE. C'est parmi ses camarades de promo que Safae a choisi l'un de ses adjoints. Nicolas Foucher n'en est d'ailleurs pas à son galop d'essai. Issu du CPP (Prépa des INP) de Toulouse, il s'était alors investi au sein du BDE du CPP et avait même chapeauté l'organisation des CPPiades. Arrivé à GI, c'est tout naturellement qu'il s'est investit dans la vie associative de l'école en tant que président de la Kfêt et membre du Bureau des Sports de GI. Mais titillé par le virus associatif il souhaitait aller plus loin : « Je voulais faire autre chose. Safae m'a convaincu de la rejoindre et cette responsabilité est vraiment la continuité de ce que j'ai fait auparavant. Le fait d'avoir un bagage associatif important derrière moi s'avère vraiment précieux. »

Une fonction transverse

Elu pour la première fois au sein d'un des conseils de Grenoble INP, il constate « qu'il y a du boulot et une réelle demande de consultation de la part de l'administration. » Sa première mission a été d'organiser les élections des représentants du CROUS, ce qui lui a permis de rencontrer des étudiants des autres universités. Cette transversalité ne rend son mandat que plus intéressant. Et de conclure : « Au CPP je me suis engagé dans la vie associative sur un malentendu. Et au final quand on tend la main à l'associatif, c'est le bras entier qui part ! Ce sont des opportunités à saisir rapidement dans la mesure où elles ne nuisent pas aux études. »

Des élèves impliqués mais qui gardent la tête froide et les pieds sur terre.


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 22 avril 2010

Grenoble INP Institut d'ingénierie Univ. Grenoble Alpes