Aller au menu Aller au contenu
Répondre aux défis scientifiques de demain
Ecole de référence pour la formation d'ingénieurs en génie industriel
Répondre aux défis scientifiques de demain

> Recherche

Grenoble INP - Génie industriel parle d’IA aux journées européennes Manufuture

Publié le 29 novembre 2019
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In

Du 30 septembre au 1er octobre 2019, la Présidence du Conseil de l’Union Européenne a réuni à Helsinki 750 décideurs politiques, industriels, académiques, organismes de financement et ONG pour la conférence biannuelle de la plateforme européenne Manufuture. Au cœur du débat, Daniel Brissaud, directeur de l’école Grenoble INP - Génie industriel a été invité pour parler d’intelligence artificielle.

kk

kk

Manufuture est une plateforme européenne qui réunit depuis 15 ans industriels et académiques européens autour du manufacturing du futur. Tous les deux ans, lors de la "conférence Manufuture", sont invités dans le pays de la présidence européenne, décideurs politiques européens, organismes de financement et ONG pour débattre des priorités des principaux secteurs industriels et mettre en œuvre les actions nécessaires au niveau des politiques publiques.

Organisée cette année à Helsinki, la conférence "Manufuture 2019 - Industrie intelligente et durable" s’est déroulée dans le cadre du lancement de la présidence européenne de la Finlande. La production circulaire et durable mais aussi l’intelligence artificielle et ses conséquences pour la production ont été au centre des discussions.

 

L’économie circulaire au cœur du débat


Invités par la présidence finlandaise, les membres académiques et industriels de la plateforme Manufuture, ainsi que les membres de la commission européenne ont débattu du rôle central de l’industrie dans la transition écologique et énergétique :
 
  • L’industrie doit tendre vers le développement durable en limitant ses impacts environnementaux grâce à l’utilisation de technologies telles que l’intelligence artificielle (économie de ressources, moins de déchets).
 
  • L’industrie européenne doit également se donner la mission de fournir de nouvelles solutions et produits qui permettront de répondre aux problématiques environnementales et à l'urgence climatique. Le recyclage tout comme la réutilisation des ressources locales favoriseront la mise en place d'une économie circulaire et l’autonomie à l’échelle européenne.
 
 

L’intelligence artificielle : une solution pour l’industrie


Lors d’un atelier intitulé "l’intelligence artificielle - la recherche et les besoins d’innovation pour l’industrie", les discussions ont porté sur l’intelligence artificielle et ses conséquences sur la production. Dans le cadre de cet atelier, Daniel Brissaud, directeur de l’école Génie industriel, a présenté l’Institut MIAI Grenoble Alpes (Multidisciplinary Institute in Artificial Intelligence) qui a vocation de supporter la recherche de haut niveau en intelligence artificielle, de former les étudiants et les professionnels de tous niveaux et de soutenir l’innovation dans les entreprises.

Dans le domaine du manufacturing, les techniques d'intelligence artificielle permettent d'améliorer :
 
  • la sécurité et l'efficacité de la collaboration homme - robot grâce aux technologies de perception et d'apprentissage autonome ;
  • la qualité et la sécurité des produits et des systèmes grâce aux techniques de vision et de data analytics/machine learning, pour détecter les défauts et prévoir la maintenance ;
  • la fiabilité des méthodes d'optimisation et de simulation dans des situations très incertaines telles que la gestion des chaînes logistiques, en couplant l'analyse des données aux modèles des différents métiers.
 
 

Une vision à long terme déclinée en actions pratiques


Lors de la conférence Manufuture, l’industrie de demain n’a plus été envisagée sous le seul angle de l’intégration des technologies 4.0. Une étape a été franchie : nous ne sommes plus aujourd'hui au stade de l'intégration de ces technologies de rupture. C'est désormais leur utilisation au service de problématiques environnementales et de développement durable qui est au cœur des réflexions.

Une vision à long terme de l’industrie a été donnée. Dans le cadre du nouveau programme européen d’innovation, des champs d’innovation prioritaires ont été définis. De nombreuses actions vont dès lors être mises en œuvre à l’échelle européenne. Ces deux journées ont donné une vision positive et constructive de l’industrie. Et l’envie d’agir !


Contacts :

Daniel Brissaud, professeur / directeur de Grenoble INP - Génie industriel
Valérie Rocchi, chef de projet industrie du futur, Grenoble INP
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In

mise à jour le 4 décembre 2019

Grenoble INP Institut d'ingénierie Univ. Grenoble Alpes