Aller au menu Aller au contenu
Grenoble INP
Répondre aux défis scientifiques de demain
Ecole de référence pour la formation d'ingénieurs en génie industriel
Répondre aux défis scientifiques de demain

Produire plus avec moins

Publié le 2 avril 2015
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Préserver les ressources, qu'il s'agisse de matières premières ou de ressources énergétiques, est l'un des grands enjeux industriels de notre siècle. Engagé dans cette démarche écologique et citoyenne, Grenoble INP dispose des compétences nécessaires pour relever bon nombre de défis, et s'est engagé dans plusieurs projets en ce sens. Petit tour d'horizon dans le numéro de mars 2015 de Grenoble IN'Press et introduction par Peggy Zwolinski, enseignante à Génie industriel et chercheur au sein du laboratoire G-SCOP.

pag-car-inpress-papier.jpg

pag-car-inpress-papier.jpg

L’économie circulaire est un concept en vogue, dont l'objectif est de produire des biens et services tout en limitant fortement la consommation et le gaspillage des matières premières et des sources d'énergies non renouvelables. Notre avenir dépend de sa mise en pratique. En effet, comme l’indique une feuille de route de la Commission européenne, il faudrait, à l’horizon 2050, l’équivalent de plus de deux planètes pour continuer à satisfaire nos besoins si nous ne changeons rien à nos habitudes.

Pourtant, il est possible de produire plus de valeur avec moins d’entrées et de réduire ainsi l’impact environnemental de nos activités. Cela peut passer par le recyclage des matières premières bien sûr, mais aussi par le "re-manufacturing", ou par la réutilisation et les usages partagés des biens de consommation. Cependant, les filières de revalorisation n’existent pas toujours, et avec la crise, les consommateurs ne sont majoritairement pas prêts à payer plus et à partager pour le bien de la planète. En outre, les industriels ne sont pas incités par le vide législatif actuel à réduire l’obsolescence et l’impact environnemental de leurs produits.

Dans le cadre du projet européen Recovery que nous venons de déposer, l’un de nos objectifs sera de leur donner des outils de mesure pour clairement percevoir les avantages qu’ils auraient à appliquer le concept d’économie circulaire. Enfin, Grenoble INP dispose de toutes les compétences nécessaires pour contribuer à développer des solutions en faveur de la gestion sobre des ressources, du recyclage et de la revalorisation des matières premières. Dans le domaine des matériaux, la toute récente labellisation de la KIC (knowledge and innovation communities) "Raw Materials", dont Grenoble INP est partenaire, en est une belle preuve.
 
Peggy Zwolinski,
Professeur à Grenoble INP - Génie industriel
et chercheur au laboratoire G-SCOP





SOMMAIRE

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Rédigé par Marie Glorion

mise à jour le 3 avril 2015

Communauté Université Grenoble Alpes
×
Afin d'améliorer la qualité de ce site et le service rendu à l'utilisateur, nous utilisons des cookies de mesure d’audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à cette fin. Pour en savoir plus