Aller au menu Aller au contenu
Une formation ambitieuse
Ecole de référence pour la formation d'ingénieurs en génie industriel
Une formation ambitieuse

> Formation

La COP2 Étudiante : Génie industriel signe l’Accord de Grenoble

Publié le 13 avril 2021
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In
10 avril 2021

Engagée depuis plusieurs années dans les problématiques de la transition écologique tant dans son fonctionnement que dans ses enseignements, Grenoble INP – Génie industriel fait un nouveau pas en avant en signant l’Accord de Grenoble lors de la COP2 Etudiante des 10 et 11 avril dernier.

Grenoble INP -Génie industriel signe l'accord de Grenoble lors de la COP2 Etudiante

Grenoble INP -Génie industriel signe l'accord de Grenoble lors de la COP2 Etudiante

Ce 10 avril 2021, Daniel Brissaud directeur de Grenoble INP - Génie industriel a signé l’Accord de Grenoble dans le cadre de la COP2 Etudiante. Soucieuse des attentes des étudiants dans le domaine de la transition socio-écologique et en continuation du travail effectué à Génie industriel depuis 2010, il était particulièrement important pour l’école de s’engager dans le cadre de cet accord aux côtés de Grenoble INP, également signataire.

La COP2 Etudiante est un événement national « ayant pour but d’être catalyseur d’engagement et d’actions pour faire face aux enjeux écologiques » dans le milieu universitaire [1]. Il s’est déroulé en ligne le week-end des 10 et 11 avril derniers et a eu pour but d’établir les objectifs et les engagements à prendre par les établissements d’enseignement supérieur.

En signant cet accord, Génie industriel s’engage à sensibiliser 100% de ses étudiants et de ses personnels aux enjeux socio-écologiques. Ces enjeux seront approfondis via la création d’un enseignement interdisciplinaire d’une durée minimum de 20h au cours du cursus des étudiants. Cet accord vise aussi à augmenter la participation de la recherche dans l’effort de transition socio-écologique et à développer des partenariats avec des acteurs responsables. Un bilan carbone devra être réalisé tous les 3 ans avec pour objectif la diminution de 30% des gaz à effet de serre d’ici 2032.

L’Accord de Grenoble a été sujet à de nombreuses discussions préalables. Ainsi à Génie industriel, il a été précédé par un travail d’un groupe tripartite composé d’étudiants, de personnels administratifs et d’enseignants-chercheurs de l’école afin de proposer des recommandations dans le domaine de la formation et de la consommation responsable sur le campus.

Pour en savoir : - - - - - - - - - - - - - -
[1] Définition donnée par la COP2 Étudiante https://cop2etudiante.org




 
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail cet article Facebook Twitter Linked In

mise à jour le 17 juin 2021

Université Grenoble Alpes