Aller au menu Aller au contenu
Grenoble INP
Répondre aux défis scientifiques de demain
Ecole de référence pour la formation d'ingénieurs en génie industriel
Répondre aux défis scientifiques de demain

Finoptim lève 1,3 million d’euros de fonds

Publié le 11 janvier 2017
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Après 3 ans d’existence dans le monde de l’industrie, Finoptim boucle la première levée de fonds de son histoire, d’un montant de 1,3 million d’euros. Cette PME est connue pour avoir lancé deux alternatives innovantes aux foyers de cheminées fermés afin que les Français puissent continuer à utiliser leurs cheminées ouvertes en guise de chauffage d’agrément… sans polluer. Le prototype de ces cheminées innovantes a été développé sur la plateforme GI-Nova. Grenoble INP est copropriétaire du brevet.

finoptim-logo_1434456057231-png.png

finoptim-logo_1434456057231-png.png

Un insert ouvert qui diminue de 80% les émissions de particules fines


L'innovation que propose Finoptim permet aux propriétaires de cheminées à foyer ouvert - décriées pour leur faible capacité à chauffer et pour le monoxyde de carbone et autres particules fines qu'elles émettent - de retrouver le plaisir du crépitement du feu avec un vrai gain de chaleur.

La cheminée à insert ouvert qu’ils proposent diminue de 80% les émissions de particule fines, ce qui en fait un produit apportant une solution concrète aux problématiques de pollution engendrées par les cheminées existantes. La jeune pousse a ainsi breveté 2 produits soutenus par l’ADEME (agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie).

 

Le prototype a été développé sur la plateforme Gi-Nova


La start-up a été accompagnée dans son développement par Grenoble INP et hébergé par la plateforme AIP Primeca DS - GI-Nova.
Le prototype, un système autonome constitué d'un appareil métallique de forme concave en acier inoxydable avec pierres réfractaires, s'insère dans l'âtre existant sans le dénaturer. Il a été développé sur la plate-forme d'innovation industrielle Gi-Nova de Grenoble INP, co-propriétaire du brevet

 

Des ambitions affirmées pour Finoptim


Cette levée de fonds donne un coup d’accélérateur au développement de Finoptim, qui prévoit d’augmenter considérablement sa cadence d’industrialisation avec une production de 400 appareils en 2017 (contre environ 200 en 2016). La PME va agrandir son réseau commercial de revendeurs et installateurs déjà bien établi sur le territoire français. Baptiste Ploquin et David Lépiney, les deux fondateurs de Finoptim, ont pour objectif d’atteindre 1 million d’euros de chiffre d’affaires en 2017 et de passer de 7 à 12 salariés.

 

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Rédigé par Marie Glorion

mise à jour le 12 janvier 2017

Communauté Université Grenoble Alpes
×
Afin d'améliorer la qualité de ce site et le service rendu à l'utilisateur, nous utilisons des cookies de mesure d’audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à cette fin. Pour en savoir plus