Aller au menu Aller au contenu
Grenoble INP
Optimiser les performances industrielles
Ecole de référence pour la formation d'ingénieurs en génie industriel
Optimiser les performances industrielles

Témoignage Frédéric Dominjon

Mis à jour le 28 juin 2013
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Frédéric Dominjon, diplômé de Génie industriel en 2012 nous parle de son parcours...

Points forts du parcours:

  • Ancien représentant des élèves au conseil d'administration de Grenoble INP
  • Ancien délégué de promo
  • Admis sur titre à Génie industriel

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots?

Je m'appelle Frédéric Dominjon. Je suis diplômé de l'école Génie industriel, promotion 2012. Cela fait 1 an que je suis Built Engineer (ingénieur de produits) à Caterpillar en Belgique.

Comment êtes-vous arrivé en école d'ingénieurs?

Suite à l'obtention de mon baccalauréat scientifique, option sciences de l'ingénieur, j'ai fait le choix d'intégrer l'IUT 1 de Grenoble en Génie Mécanique Productique dans l'idée d'intégrer par la suite une école d'ingénieur. J'ai fait volontairement le choix d'aller en IUT pour l'apport technique et pratique de cette formation. Je savais que pour intégrer une école d'ingénieur il fallait être dans les meilleurs élèves, cela a donc été deux années de travail très intensives afin de me donner toutes les chances de parvenir à mon objectif.

Pourquoi avoir choisi Grenoble INP - Génie industriel ?

J'ai choisi Génie industriel parce qu'elle proposait une filière -Ingénierie de produits - qui correspondait à mon projet et qui était dans la continuité de mes 2 premières années d'études. De surcroit le programme proposé par l'école était assez complet au niveau scientifique et sciences sociales. Cela me semblait important pour un ingénieur digne de ce nom. L'école Génie industriel jouit également d'une bonne réputation.

Votre vécu à GI ?

La première année, j'ai dû me mettre à niveau par rapport aux élèves issus des classes préparatoires, mais j'étais malgré tout beaucoup plus à l'aise dans les matières techniques et en TP. L'école met en place chaque année un dispositif d'accompagnement des admis sur titre. Ces séances de soutien m'ont été vraiment utiles, j'y allais en courant ! Dans le même temps j'ai pu m'investir dans la vie associative de l'école et être représentant des élèves au conseil d'administration de Grenoble INP pendant 2 ans et demi. Cela m'a apporté une vision différente du groupe et de l'école en prenant part aux grandes décisions en tant que représentant des étudiants. J'ai également été délégué dans l'école pour ma promo.

Globalement j'ai axé mon parcours sur le développement et la conception de produits manufacturiers. J'ai effectué un stage durant lequel j'ai pu concevoir et réaliser un dispositif de surveillance au sein de l'agence d'essais ferroviaires de la SNCF.

L'école offre à ses élèves l'opportunité de partir à l'international et encourage vivement ces départs. Après la 2ème année, j'ai donc pu partir 6 mois à l'Université de Bath en Grande-Bretagne pour travailler sur un projet de conception avec 5 autres étudiants anglais.

Je suis ensuite revenu en France pour faire ma dernière année. Mon PFE (projet de fin d'études) au bureau d'études de Caterpillar à Grenoble a abouti par une embauche par le groupe en Belgique. Cela fait maintenant 1an que je travaille là-bas. Je suis Built Engineer. Mon rôle est de faire l'interface entre la production en Belgique et le bureau d'études qui se trouve au Japon pour remonter toutes les anomalies de conception.

Qu'est-ce que votre formation à l'école Génie industriel vous a apporté de plus dans votre carrière ?

En plus de tous les acquis que j'ai pu développer, ma formation m'a apporté une ouverture d'esprit, une vision et une connaissance assez large du monde industriel. J'ai pu acquérir des compétences aussi bien techniques que managériales qui me permettent d'assurer le poste que j'ai actuellement. La formation que j'ai eue à Génie industriel m'a permis de m'épanouir dans le monde professionnel.

Et après, quels sont vos projets d'avenir ?

Je viens de signer pour une année supplémentaire à Caterpillar en Belgique. Par la suite, j'aimerai bien avoir une nouvelle expérience à l'international dans un pays anglophone comme les Etats-Unis avant de revenir en France dans quelques années.

Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui souhaite se lancer dans une carrière d'ingénieur ?

Je lui dis « GO » ! Il y a plein de choses à découvrir, plein de choses à vivre surtout à Génie industriel. On découvre beaucoup aussi bien à Grenoble qu'à l'étranger car l'école nous permet de découvrir l'international. Elle offre de nombreuses opportunités qui permettent à chacun de ses élèves de trouver sa voie.


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Rédigé par Aicha Idrissou

mise à jour le 28 juin 2013

Communauté Université Grenoble Alpes
×
Afin d'améliorer la qualité de ce site et le service rendu à l'utilisateur, nous utilisons des cookies de mesure d’audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à cette fin. Pour en savoir plus