Aller au menu Aller au contenu
Grenoble INP
Ecole de référence pour la formation d'ingénieurs en génie industriel

Christophe Esneault, Manager de production, diplômé 2005

Mis à jour le 13 janvier 2011
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Signes Particuliers : - Issu de la formation continue - D'un poste de technicien vers des fonctions de manager au sein d’une même entreprise

Formation 1990 - 1992 : IUT Mesures Physiques 1992 - 1993 : Troisième année en microélectronique 2003 - 2004 : Formation ELAN, formation continue, cycle préparatoire à distance. 2004 - 2005 : Admission en deuxième année à l'école génie industriel Parcours
  • 1995 - 2001 : Technicien Process, Philips Missions : Gestion de l'amélioration continue. Suivi du processus dans une industrie de production de tubes cathodiques pour les téléviseurs.
  • 2001 - 2003 : Technicien Produit, Soitec Missions : Création et implémentation des gammes de fabrication dans des logiciels informatiques. Mise en place d'un logiciel ERP et du module APS.
  • 2005 - 2007 : Superviseur de production, Soitec Missions : Encadrement d'une équipe de production. Définition des points de blocage dans la ligne de production et participation à des projets d'amélioration.
  • Depuis 2007 : Manager de production, Soitec Missions : Encadrement d'une équipe de 38 personnes. Définition de priorités de production (coûts, qualité, délais). Gestion de l'amélioration continue.
La reprise d'études, un choix fait avec le soutien de son entreprise En 2003, Christophe Esneault émet le souhait auprès de sa direction d'évoluer au sein de la structure. Pour avoir de réelles possibilités d'évolutions, une des conditions est l'obtention d'un BAC+5. Après étude de l'offre disponible en termes de formation et des perspectives de postes souhaitées, il choisit de s'orienter vers le génie industriel. « Je voulais savoir quelle était la démarche d'un ingénieur en industrie, pour mieux comprendre les différents projets et comment ils s'articulent ». Cette formation lui permet d'intégrer la dimension complète du génie industriel. Elle lui apporte également une certaine prise de recul. « Je souhaitais avoir des clés de lecture un peu différentes de ce que je connaissais ». Il apprend également qu'il existe parfois des moments où il faut être moins optimum sur son métier pour être plus performant au niveau global et ce, quelque soit la fonction. C'est donc suite à cette formation et à un accompagnement de son entreprise que Christophe Esneault accède à un poste de « superviseur de production » puis de « manager de production ». Son métier au quotidien : manager de production Le métier de manager de production présente plusieurs dimensions liées aux mots « manager » et « production ». Etre garant de la compétence de son équipe est une dimension importante du poste de manager qu'occupe Christophe Esneault. Cela se traduit par l'adaptation permanente de son équipe aux besoins de l'organisation : le recrutement et la formation de nouveaux collaborateurs, ainsi que le développement permanent des compétences des équipes par le biais de formations techniques. La définition des priorités pour la production est également une dimension importante de son poste. Il doit répondre à des objectifs qui lui sont fixés en termes de volume de production, de temps de cycle, de rendement...  et assurer la livraison auprès du client dans niveaux de délais et de qualité exigés. Ce métier nécessite plusieurs qualités : l'écoute, la capacité à organiser (liée à la fonction d'encadrement), la rigueur due à l'exigence du métier en termes de qualité, coûts et délais. Le métier requiert également de l'implication, de la réactivité et du dynamisme pour pouvoir impulser en permanence des nouvelles méthodes de travail. Le génie industriel, un liant de tous les métiers de l'industrie L'ingénieur génie industriel, par ses connaissances techniques, sociales et  économiques possède une large vision des différentes fonctions dans l'entreprise. Cela lui donne une bonne capacité de compréhension des problématiques de chacun pour trouver ensemble les solutions optimums.
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Rédigé par Helene Deschamps

mise à jour le 13 janvier 2011

Communauté Université Grenoble Alpes
×
Afin d'améliorer la qualité de ce site et le service rendu à l'utilisateur, nous utilisons des cookies de mesure d’audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à cette fin. Pour en savoir plus